PrésentationBEPHBRGM

Présentation du BEPH

Le Bureau Exploration-Production des Hydrocarbures (BEPH) fait partie de la Direction Générale de l'Énergie et du Climat (DGEC), elle même placée sous l’autorité du Ministère de l'Ecologie, du Développement durable, et de l’Energie (MEDDE).

Historique

Créé par le décret du 12/11/2001, (décret N° 2001-1048), le BEPH reprend les attributions de l'ancien 'Service de Conservation des Gisements d'Hydrocarbures' (SCGH). Rattaché à la Direction des Carburants (DICA), devenue par la suite Direction des Hydrocarbures (DHYCA), puis la Direction des Matières Premières et des Hydrocarbures (DIMAH), puis la Direction des Ressources Energétiques et Minérales (DIREM), et enfin la Direction Générale de l'Énergie et du Climat (DGEC), le SCGH avait été créé par un décret du 2 décembre 1958, en tant que service extérieur du ministère chargé de l'industrie.
La reprise de l’activité de recherche pétrolière et gazière en France entraîne une augmentation importante des demandes auprès de la banque de données pétrolières gérée par le Bureau Exploration Production des Hydrocarbures (BEPH). Afin de mener cette mission de mise à disposition des données dans les meilleures conditions, la DGEC/BEPH a délégué au BRGM la gestion des données de forage et de sismique.

Missions :

Les missions essentielles du BEPH sont de gérer, valoriser et promouvoir le domaine minier "hydrocarbures" français :
  • il participe, en association avec d'autres services, au processus d'institution et de renouvellement des titres de recherches et d'exploitation d'hydrocarbures (permis exclusifs d'exploration et concessions) par une expertise technique et, en cas de concurrence, participe à son règlement ; il met aussi son expérience au service des entreprises pétrolières pour les conseiller dans le montage de leurs dossiers
  • il suit le déroulement des activités d'exploration et de production par des relations fréquentes avec les sociétés pétrolières opératrices et par une analyse des résultats obtenus
  • en vue de la mise à jour de la banque de données pétrolières du sous-sol français, il collecte auprès des sociétés opératrices toutes les informations obtenues lors des travaux de recherche et d'exploitation et assure leur diffusion conformément aux dispositions de publicité et de confidentialité prévues par le Code minier
  • il archive, dans des locaux spécialement agencés, les différents types de documents pétroliers, concernant principalement :
    • les titres miniers,
    • les statistiques de production,
    • les échantillons de terrain (déblais de forage),
    • les données de forage et de sismique au BRGM,
  • il analyse et synthétise les informations collectées auprès des sociétés pour optimiser leur diffusion vers la profession et le public (bulletin mensuel, rapport annuel, cartes).
  • il présente d’une façon globale, les ressources énergétiques du sous-sol français, avec l’historique de leur exploitation, les aspects géologiques des bassins français et une liste des rapports régionaux d’évaluation pétrolière de l’IFPEN (IFP Energies Nouvelles, anciennement IFP).

Présentation du BRGM

Le BRGM est l'établissement public de référence dans le domaine des Sciences de la Terre pour gérer les ressources et les risques du sol et du sous-sol. Créé en 1959, le Bureau de Recherche Géologiques et Minières est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) dont le statut a été redéfini en 2004. Il est placé sous la double tutelle du Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (MESR) et du Ministère de l'Ecologie, du Développement durable, et de l'Energie (MEDDE).
En application des articles 131 à 134 du Code minier (loi 77 - 620 du 16 juin 1977 - art. 32), l'une des missions fondamentales confiées au BRGM consiste à rassembler, classer et conserver les informations recueillies sur le sous-sol du territoire français.
Dans ce contexte, le BRGM gère la Banque du Sous-Sol (600 000 dossiers sur le sous-sol de plus de 10 mètres de profondeur) et la banque de géologie marine (cf. infoterre)
Suite à une convention BEPH-BRGM signée en 2006, le BRGM est chargé de la gestion des données sismiques pour le compte de la DGEC. A ce titre, l'intégralité des données sismiques détenues par le BEPH est confiée au BRGM ainsi que le transfert progressif des données détenues par les opérateurs pétroliers. Cette mission est étendue à compter de 2008 à la gestion des données sur les forages pétroliers profonds qui lui sont progressivement transférés.

Missions :

Les missions du BRGM sont définies par cinq activités :
  • L'activité de recherche vise au progrès des connaissances des Sciences de la Terre et la mise au point et la validation de modèles et de procédés, d'instruments et de logiciels,
  • L'activité de Service Public regroupe l'ensemble des actions d'observation et d'expertise en appui aux politiques publiques effectuées pour le compte de l'Etat, d'établissements publics (agences d'objectifs) ou de collectivités locales,
  • L'activité internationale est l'extension naturelle de son rôle de recherche et d'expertise en Géosciences dont la Terre est le terrain de jeu,
  • L'activité prévention et surveillance des anciens sites miniers métropolitains regroupe la gestion opérationnelle technique des installations et dispositifs de sécurité transférés de l'Etat sur les anciens sites miniers.
  • L’activité de formation supérieure, avec l’Ecole nationale d’applications des géosciences (ENAG).
L'activité du BRGM, répartie en 10 domaines thématiques, peut être un outil précieux d'aide à la décision :
  • Cartographie géologique,
  • Ressources minérales,
  • Géothermie,
  • Captage et stockage géologique du CO2,
  • Eau,
  • Après-mine,
  • Aménagement et riques naturels,
  • Environnement industriel et procédés innovants,
  • Métrologie de l'environnement,
  • Systèmes d'information numérique.

Haut de la page